Assurance auto : Comment réaliser des économies lorsque vous êtes un jeune conducteur ?

Habituellement considéré comme étant un profil à risque, un jeune conducteur doit souvent payer un frais d’assurance auto plus cher, et quelquefois même exclus de ce type de couverture. Il est toutefois important de juger que tout le monde devrait avoir l’aptitude de pouvoir s’assurer sans difficulté, même en étant jeune. C’est ainsi que, pour un jeune conducteur, bien gérer ses économies est très important.

Assurance auto jeune conducteur : les catégories concernées

Aucune définition légale précise n’est considérée légalement en ce qui concerne la notion de jeune conducteur en consultant les codes des assurances ou les codes de la route. En principe, les Compagnies d’assurance, considèrent comme étant jeune conducteur un chauffeur dont l’obtention du permis de conduire est encore très récent, environ trois mois. Il y a aussi ceux qui n’ont jamais souscris de contrat d’assurance automobile, indépendamment de la date d’obtention de son permis. Enfin, les automobilistes qui ont subis d’annulation de permis de conduire et qui devraient repasser un examen de conduite. L’assurance jeune conducteur, tenant compte de ces catégories de personne, présente une offre de couverture plus spécifique notamment du point de vue tarification.

Un tarif d’assurance pesant pour les jeunes conducteurs

Les jeunes adultes ont pratiquement de pouvoir d’achat peu élevé. Le budget qui pourrait être attribué à une souscription en assurance est certainement très limité. Cependant, l’assurance jeune conducteur est toujours plus coûteuse. Une surprime est appliquée lors de la souscription. Souvent le coefficient maximum de majoration est de 100% en première année. Ce dernier descendra d’année en année jusqu’à avoir une surprime de 25% en troisième année. Il faut être fidèle à la souscription pour bénéficier d’une tarification normale sans surprime et ne plus être considéré comme jeune conducteur. Le mieux, pour un conducteur novice, c’est de trouver une assurance à juste valeur.

Choix stratégiques pour réaliser des économies

Il est normal que les apprentis de la conduite souhaitent tous devenir des professionnels en la matière. Pour pourvoir bénéficier d’un tarif plus alléchant en assurance jeune conducteur, des principes sont à tenir compte. Il est conseillé d’utiliser plutôt une voiture d’occasion plus ancienne. Dans ce cas, il est plus intéressant de souscrire une formule de garantie plus simple : au tiers eu lieu d’une souscription en tous risques. Pour négocier une réduction sur la prime, ayez l’audace d’accepter un montant de franchise plus élevée. Par ailleurs, un choix souvent négligé mais très stratégique c’est d’opter pour un véhicule à puissance fiscale moins élevé, puisque la tarification en dépend. Certes, en étant jeune conducteur, ce qu’il ne faut jamais négliger, c’est d’éviter les accidents ou même ne pas en déclarer.

Qui sont les plus concernés par l’assurance auto au tiers ?
Comment fonctionne une assurance auto au kilomètre ?